Uncategorized

le piège du congé parental .

stay_at_home_mom

Mon Loulou n’est pas le premier petit garçon à se lâcher . Il n’est pas même pas en avance pour son âge . Il n’empêche que je suis très fière de lui depuis qu’ il a lâché ma main pour faire ses premiers pas .

Je l’ai regardé partir et s’éloigner de moi avec un sentiment plus ou moins mitigé au départ, je dois bien l’avouer . Bien sûr j’étais heureuse de voir qu’enfin il pouvait marcher sans aucune aide mais je me suis sentie également un peu triste de me dire que mon Loulou n’avait plus autant besoin de moi d’un coup.

Maintenant quand il marche je ne peux m’empêcher de voir un petit garçon et plus un bébé . C’est encore une étape . Les jours passent tellement vite ! Il ne cesse de faire des progrès ! C’est comme ça que les choses doivent se passer mais je trouve ça dur !

C’est peut-être le piège du congé parental … On se retrouve 24 sur 24 avec bébé et tous ses progrès nous rappellent qu’il grandit et que quand il aura 3 ans il faudra reprendre le chemin du travail alors que lui continuera son petit bonhomme de chemin sans nous ou du moins sans notre presence de chaque instant .

Est-ce que c’est au 3 ans de l’enfant que l’on coupe vraiment  le cordon ombilical  finalement ?

Bien sûr il me reste encore 2 ans et j’ai encore un peu de temps pour voir venir cette douloureuse étape mais  son idée me pèse déjà .

C’est peu-être moi qui suis un peu trop mère poule ou c’est peut-être juste que je me pose trop de questions. Comment savoir ?

En tout cas , une chose est sûre c’est que cela sera très dur pour l’un comme pour l’autre .

En attendant la date fatidique je crois que je dois simplement prendre chaque instants comme ils sont et pas me poser de questions . Je dois profiter de mon fils et de tout ce qu’il m’apporte . Je dois également profiter de Nana .

Si je devais faire un rapide bilan de cette première année de congés parental je dirais qu’elle à était très positif et nous a apporté un autre confort de vie . Je ne suis plus stressée , je profite de mes enfants et surtout je grandis à leurs côtés . Il m’apportent tellement d’amour et me surprennent très souvent surtout Nana par son innocence . Voir le monde à travers leurs yeux d’enfants me permets de me concentrer sur des vrais problèmes et plus me pourrir la journée avec des détails futiles . je leurs dois beaucoup .

Publicités

2 réflexions au sujet de « le piège du congé parental . »

  1. Profite à fond car comme tu dis je pense que ce sera vite là (malheureusement). Ici quand je pense que Lulu va avoir deux ans samedi j’ai envie de pleurer (même si je suis fière et tout et tout).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s